Fist’party avec un invité

Fist’party avec un invité

Aujourd’hui je récupère mon esclave, après une semaine absence, j’ai hâte surtout que nous aurons la visite de F qui nous a contacté sur ce site, une séance de fist est souhaitée par notre nouvel ami.

Une fois arrivé chez moi, je prépare donc mon esclave, son cul doit être propre il se fait un nouveau lavement, ensuite je le cagoule pour respecter la demande de F qui voulait que mon esclave soit aveuglé à son arrivée. Je lui pose une cage de chasteté, son collier et je l’attache par les poignets à une poutre, bras en croix étirés l’immobilisant, en attendant notre invité. F pourra découvrir mon esclave nu, offert, cagoulé, sa keu en cage à sa disposition.

Je retrouve F à l’heure dite, en début d’après-midi sur le parking devant chez moi, c’est un grand mec charpenté comme un bucheron canadien. Un vrai gabarit de rugbyman je fais presque rachitique à coté de lui. Nous rentrons, je le laisse inspecter mon esclave, mince au corps bien dessiné, avec sa paire de boules pendantes sous la cage de chasteté il plait à F. Nous dialoguons quelques instants devant un verre, c’est à ce moment que j’ai réalisé que les mains de F faisaient deux fois la taille des miennes, l’idée de voir ces puissantes mains ouvrir le cul mon esclave me fila la trique.

Il est temps de commencer les réjouissances, après quelques caresses F à très vite introduit un doigts puis deux dans le cul de mon esclave, il me dit apprécié la facilité avec laquelle ce cul s’ouvre, hummmm ! il n’a encore rien vu….. Je l’encourage à poursuivre en claquant le cul de mon slave. Je lui graisse le trou au crisco et direct lui donne une série de coups de keu, histoire de rassuré F sur l’obéissance et l’aptitude de mon esclave à encaisser de sérieux coups de reins.

Alors que le cul de mon esclave s’ouvre et que cette main titanesque disparait de plus en plus au fond de son trou et ça sans poppers. J’invite F à claquer et à malaxer les couilles de l’esclave, de lui travailler les tétons, les gémissements de mon esclave commence à s’entendre comme une douce musique à nos oreilles. Ce cul maintenant bien ouvert reçoit nos mains à tour de rôle avec au passage des claques sur le cul et quelques caresses F n’est pas violent et a des gestes doux. Nos mains rentrent et sortent sans aucune résistance, il est temps de passer un cran au dessus.

J’installe l’esclave dans le sling les chevilles et les poignets attachées aux chaines qui suspendent le sling et je lui hôte sa cage de chasteté pour placer un large cockring en silicone à la base de sa keu et un autre autour de ses boules. Une fois installé, je lui lubrifie généreusement le trou avec du J-lube, autrement dit je lui rempli le cul de J-lube.  Un peu de coton imbibé de poppers sous le nez, je l’oblige à retenir sa respiration à chaque inspiration et très vite ce cul déjà bien ouvert devient un puits sans fond. F s’en est donné à cœur joie, il a du inspecter le moindre recoin de ce cul d’une main puissante le faisant couiner comme une chienne. Il a travaillé ce cul en profondeur bien longtemps avant de retirer sa montre et de commencer à dilater la chatte de l’esclave avec ses deux paluches, j’ai redonné du poppers à l’esclave, vu ce qu’il allait prendre c’était plus raisonnable… Attaché, sous poppers, jouissant du cul dans de long râles; ses seins pincés par des pinces à clamper et des pinces à linge viraient tranquillement au rouge. Les couilles tendues par l’épais cockring en silicone recevaient des claques régulièrement. Et quatre mains lui ouvrant le cul en alternance, mon soumis est resté deux heures à subir ce traitement. Il nous sortait un prolapsus à chaque jouissance anale ainsi que quelques jets de pisse venant lui arroser le torse.

La fin de journée est arrivée, F devait nous quitter, mais avant nous prendrons un dernier verre. Nous nous installons l’esclave aux pieds à sa place donc… F aimerait se faire sucer pour clore cet après-midi sexuel, il en sera donc ainsi l’esclave sucera F jusqu’à le faire jouir, puis ira se coucher au sol, le temps de raccompagner F.

Après cet après-midi de luxure, j’ai bien envie de fister mon esclave …

2 comments on “Fist’party avec un invité
  1. Pierre dit :

    bonsoir
    c est bien le genre de plan que je serai ravi de partager avec vous, ayant sans doute des mains d’un gabarit approchant celui de votre invité !!
    C est très excitant de faire jouir à de nombreuses reprises une si bonne chatte surtout si elle mouille en abondance !
    A vous lire

  2. FiFi dit :

    Eh ! Joli texte qui retrace bien notre rencontre « approfondie » !
    Je recommencerais volontiers si le maître et l’esclave sont d’accord.
    Bizz
    FiFi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.